Vietnam

Visa:
Vivant depuis deux ans au Vietnam, nous avions réussi à obtenir, non sans mal, un visa de travail (6 mois pour l’un et 1 an pour l’autre) ce qui nous a enlevé un souci pour le passage de frontière.

Si vous souhaitez vous rendre au Vietnam, il est impératif d’avoir un visa ou de faire une demande avant de songer à poser le pied en territoire vietnamien.
Pour économiser des sous et de l’énergie, il est préférable de s’adresser à une agence de voyage au Vietnam qui vous délivrera une invitation à entrer sur le territoire (document officiel envoyé par mail).
Nous vous conseillons l’agence Happy Luan à Hanoi qui le gère très bien et en plus, c’est une amie:
Happy Luan

Changer de l’argent:
Vous pouvez facilement changer des sous dans les bijouteries de la rue Hang Bac à Hanoi. Il est tout de même possible de payer en dollars. Prévoyez de changer de l’argent avant de voyager dans les régions non touristiques.

Trajet à bicyclette:
Les vélos ont commencé leur périple dans les rues hanoiennes jusqu’à la gare de My Dinh en direction de Mai Chau (12km). Avec la circulation citadine, nous avons quelques sueurs froides surtout au moment du démarrage: avec tous les bagages, le guidon n’est pas très stable!
Une fois le supplément vélo négocié, le trajet a pris un peu moins de 4 heures.

Mai Chau-Quan Hoa: pas loin de 50km de terrain accidenté (60 km à notre compteur), de chemins pas toujours bien goudronnés et attention aux nids de poule!

Quan Hoa-QL 15: route très agréable. Nous quittons la QL 15 à Quyet Thang et rejoignons la TL 217: les premières grosses montées apparaissent. 30 km après, nous plantons la tente.

De Quyet à la frontière: TL 217. Cette route restera gravée dans nos souvenirs du fait de ses cols rudes et pentus! Nous mettrons un peu plus de deux jours, environ 100km parcourus.

Le passage de frontière à vélo:
Nous avons passé la frontière au poste de Na Meo vers 8 heures du matin. Pas un chat, ça a été très rapide!

Camping:
Surpris par la nuit et n’ayant pas trouvé de guesthouses dans les petites villes vietnamiennes, le camping s’est imposé.
Nous avions évidemment demandé l’aval de nos voisins et à chaque fois le chef du village est venu nous voir. Nous avons refusé les invitations à trinquer pourtant bien chaleureuses de nos hôtes mais nous avions assez de travail avec les côtes!

One Response to Vietnam

  1. medelice aldegon says:

    pourriez-vous me dire le prix d’un t-shirt silvous plait
    merci d’avance!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>